Olivier Dubois captif depuis un an : sa sœur Canèle Bernard appelle le gouvernement "à faire tout ce qui est en son pouvoir" pour le libérer

Canèle Bernard, la sœur du journaliste capturé il y a un an par un groupe jihadiste au Mali, dénonce sur franceinfo vendredi le manque de communication du gouvernement français.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Olivier Dubois, le 14 septembre 2020, à Niori, au Mali. (MICHELE CATTANI / AFP)

"L’heure est grave, nous fêtons un bien triste anniversaire", a déploré vendredi 8 avril sur franceinfo Canèle Bernard, la sœur d’Olivier Dubois, journaliste capturé il y a un an jour pour jour par un groupe jihadiste au Mali. Elle a souhaité "tirer la sonnette d’alarme" face à "cette captivité qui s’installe" et le manque de communication de la part du gouvernement.

"Nous n’avons aucune information, lorsque nous posons des questions, le gouvernement nous réaffirme son engagement total pour faire libérer Olivier Dubois, mais aucune information ne nous est distillée", a-t-elle fait savoir, alors que le Quai d’Orsay a rappelé, jeudi, que la "discrétion" était la "condition essentielle", en matière d’enlèvement à caractère terroriste.

"Nous avons l’impression qu’il est peut-être un otage oublié", a regretté Canèle Bernard. Pour enrayer ce sentiment et faire connaître la situation d'Olivier Dubois, la famille du journaliste a réalisé une vidéo pour sensibiliser le public. Mise en ligne sur YouTube, elle montre les visages de personnalités françaises comme les journalistes Elise Lucet, Gilles Bouleau et Florence Aubenas (elle-même otage en Irak en 2005), le groupe de rap IAM ou l'acteur Yvan Attal.  Cette vidéo est assortie d'une pétition sur Change.org qui a recueilli plus de 82 984 signatures, à ce jour. Canèle Bernard a ainsi invité "tout le monde, tous ceux qui souhaitent le retour d’Olivier Dubois, qui s’intéresse à sa situation, à signer la pétition" pour "être acteur à notre niveau de la libération d’Olivier Dubois".

"Nous sommes partagés entre espoir et angoisse"

"Maintenant, nous demandons au gouvernement de faire tout ce qui est en son pouvoir pour pouvoir libérer Olivier le plus rapidement possible", a-t-elle lancé. Même si une vidéo diffusée le mois dernier, montrant un homme qui semble être le journaliste français, a donné espoir à sa famille, Canèle Bernard attend désormais qu’il soit libéré et "revenu physiquement devant nous" pour être rassurée. "Nous sommes partagés tous les jours, au quotidien, entre angoisse et espoir", a-t-elle résumé.

Olivier Dubois, journaliste indépendant de 47 ans qui vit et travaille au Mali depuis 2015, avait lui-même annoncé son enlèvement dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux le 5 mai 2021. Il y expliquait avoir été kidnappé le 8 avril à Gao, dans le nord du Mali, par le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (GSIM), principale alliance jihadiste au Sahel, liée à Al-Qaïda. Olivier Dubois est le seul otage français dans le monde depuis la libération en octobre 2020 de Sophie Pétronin, également enlevée au Mali.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.