Militaires tués au Mali : émotion et recueillement dans toute la France

Lundi 25 novembre, 13 militaires français ont perdu la vie dans la collision de deux hélicoptères lors d'une opération au Mali. Deux jours après le drame, l'émotion est vive et les hommages se multiplient.

FRANCE 2

La nation toute entière est reconnaissante. Après la mort de 13 militaires français dans la collision de deux hélicoptères au Mali lundi 25 novembre, les hommages sont nombreux. Des mots ont été déposés devant l'hôtel de ville de Pau (Pyrénées-Atlantiques) deux jours après l'accident. Sept des 13 victimes appartenaient au 5e régiment d'hélicoptères de combat de la ville.

Le 4e régiment de chasseurs de Gap en deuil

À Layrac, dans le Lot-et-Garonne, les drapeaux sont en berne pour l'adjudant-chef Julien Carette, 35 ans. Il a passé son enfance dans ce village. Père de deux enfants en bas âge, chaque mission loin de sa famille était pour lui un crève-cœur. Le maréchal des logis Valentin Duval, 24 ans, appartenait au 4e régiment de chasseurs de Gap (Hautes-Alpes) comme trois autres militaires morts à ses côtés. Tout le sud de la France pleure ses enfants du pays morts au combat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un militaire français participant à l\'opération Barkhane, le 27 mars 2019 dans la région de Gourma (Mali).
Un militaire français participant à l'opération Barkhane, le 27 mars 2019 dans la région de Gourma (Mali). (DAPHNE BENOIT / AFP)