Mali : une base de l'ONU attaquée par des hommes armés à Tombouctou

Au moins un Casque bleu nigérien a été blessé.

Des Casques bleus déployés à Tombouctou, le 4 février 2016 à Tombouctou (Mali).
Des Casques bleus déployés à Tombouctou, le 4 février 2016 à Tombouctou (Mali). (SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP)

Des hommes armés ont attaqué, vendredi 5 février, une base de l'ONU aux alentours de Tombouctou, au Mali, selon des témoins et des sources militaires. Au moins un Casque bleu, de nationalité nigérienne, a été blessé. D'après les témoins, la fusillade était toujours en cours vendredi en fin de matinée. RFI relaie de son côté un témoignage faisant état de tirs de roquettes.

"Six à sept terroristes sont arrivés tôt ce vendredi devant un camp de la Minusma à Tombouctou. Ils ont fait exploser leur véhicule, avant d'attaquer le camp par mortier. Il y a eu un Casque bleu nigérien blessé", a fait savoir une source de sécurité au sein de la Minusma, la mission onusienne pour la stabilisation du Mali.

Un poste de contrôle de l'armée également visé

Cette source a dû interrompre l'entretien téléphonique parce que "les échanges de tirs se poursuivent à cet endroit pour déloger les terroristes". Elle a toutefois précisé : "La base attaquée était occupée par les Casques bleus nigériens qui avaient entre-temps déménagé des lieux" mais il restait sur place quelques soldats nigériens et du matériel appartenant à la Minusma.

Un poste de contrôle de l'armée malienne a également été visé. Des témoins cités par Reuters ont dit avoir vu plusieurs corps à l'extérieur de la base de l'ONU où stationnent des soldats nigérians.