Mali: paroles de survivants

Au Mali, des survivants de la tuerie de masse qui a touché la communauté peule a trouvé refuge dans un camp de fortune en périphérie de Bamako. Reportage de notre correspondante. 

France 24

1500 déplacés de la communauté Peule vivent dans ce camp de fortune au Mali.
Parmi eux : plus d'une centaine d'habitants d'Ogossagou.
Ils sont venus ici il y a un mois à la suite d'une tuerie de masse dans leur village ayant fait plus de 160 morts.
Le pire massacre qu'ait connu le pays depuis la crise de 2012.
Cet homme raconte le déluge de feu à 5h du matin, après la prière.

« Seuls ceux qui pouvaient courir, qui étaient valides comme moi, ont réussi à fuir et à s'en sortir. Sinon tous les autres, les vieillards, les femmes, les enfants, sont restés, et ils ont été tués. Ils ont égorgé certains enfants, des femmes enceintes ont été éventrées. »

L'enquête est en cours pour identifier les assaillants,
mais les rescapés affirment que ce sont des chasseurs Dogons qui sont venus les attaquer.


« Au début, on était inquiets pour la nourriture. Mais ils préparaient autre chose de plus grave. Et avant qu'on s'en apercoivent, ils sont venus attaquer le village, incendier tous les greniers, tuer tout le monde, brûler tout le monde. ..On a perdu tout espoir. »

Les déplacés d'Ogossagou ont fui sans rien.
Ils ont reçu des dons de particuliers et une petite aide alimentaire des autorités maliennes.

Au Mali avec des survivants peuls
Au Mali avec des survivants peuls (France 24)