VIDEO. Mali : les défis du futur président

Le deuxième tour de l'élection présidentielle s'est déroulé dans le calme. Le futur chef de l'Etat devra s'atteler à la reconstruction du pays et faire face à la question touareg.

Le Mali a certes gagné la guerre contre les Islamistes, il lui faudra maintenant gagner - aussi - la paix dans un pays totalement exsangue et dont le peuple souffre d'une extrême pauvreté.

Deux hommes pour relever ce défi, deux candidats à la Présidence, deux vétérans de la politique malienne : 
Ibrahim Boubacar Keïta fut Premier ministre, Soumaïla Cissé fut ministre des Finances.

Pour Mariam Thiam, du Front Nouveau Citoyen et membre de la diapora - difficile de voir en eux des personnalités qui incarnent l'avenir : "Il n'y a pas de nouveaux, ce sont les mêmes (...) La population fera-t-elle confiance en ces hommes politiques qui n'ont pas pu nous sortir de cette situation..."

La réconciliaton nationale est l'autre mission délicate qui attend le prochain chef de l'Etat. En 2012, les Touaregs avaient proclamé l'indépendance de l'Azawad (nord du pays). Le Mouvement National pour la Libération de l'Azawad (MNLA) a déjà prévenu : "Nous allons négocier pour le peuple de l'Azawad dans toute sa diversité, le maximum que nous puission avoir (...) Une autonomie, la plus large possible."