Cet article date de plus d'un an.

Mali : le président et le Premier ministre de transition ont été libérés

Bah N'Daw et Moctar Ouane avaient été arrêtés par des militaires putschistes en début de semaine, puis contraints à la démission.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le président de transition du Mali, Bah N'Daw, le 25 septembre 2020 à Bamako. (MICHELE CATTANI / AFP)

Nouvel épisode dans la crise politique au Mali. Le président et le Premier ministre de transition maliens, qui ont démissionné mercredi après avoir été arrêtés lundi par des militaires putschistes, "ont été libérés dans la nuit", a affirmé jeudi 27 mai un responsable militaire malien. Des membres des familles ont confirmé la libération de Bah N'Daw et Moctar Ouane.

Les deux hommes sont rentrés chez eux à Bamako, sans que les conditions de leur remise en liberté aient été précisées. Leur libération était une des exigences de la communauté internationale face à ce qui s'apparente à un deuxième coup d'Etat en neuf mois. L'homme fort du pouvoir malien, le colonel Assimi Goïta, avait fait arrêter lundi le président, le Premier ministre mais aussi le nouveau ministre de la Défense.

Le Conseil de sécurité de l'ONU avait appelé, mercredi, à la "libération immédiate et inconditionnelle de tous les responsables détenus" et réclamé une "reprise immédiate" de la transition menée par les civils au Mali.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mali

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.