Présidentielle au Mali : l'opposant Soumaïla Cissé rejette "catégoriquement" les résultats et se dit vainqueur

Soumaïla Cissé a officiellement obtenu 32,83% des suffrages, contre 67,17% pour Ibrahim Boubacar Keïta. Ces chiffres doivent encore être validés par la cour constitutionnelle.

Soumaïla Cissé à Bamako au Mali, le 12 août 2018.
Soumaïla Cissé à Bamako au Mali, le 12 août 2018. (ISSOUF SANOGO / AFP)

L'opposant malien Soumaïla Cissé a "catégoriquement rejeté" vendredi 17 août les résultats officiels de la présidentielle le donnant battu au second tour du 12 août, affirmant qu'il l'avait au contraire remporté face au président sortant Ibrahim Boubacar Keïta."Je maintiens et je peux le prouver que j'ai remporté cette élection avec 51,75% des voix !", a lancé Soumaïla Cissé au cours d'une conférence de presse.

Le chef de file de l'opposition, qui ne s'était pas encore personnellement exprimé depuis l'annonce de sa défaite, a appelé ses partisans à participer samedi matin à un "rassemblement pacifique et sans violence" dans la capitale malienne. Soumaïla Cissé a officiellement obtenu 32,83% des suffrages, contre 67,17% à Ibrahim Boubacar Keïta. Ces chiffres doivent encore être validés par la cour constitutionnelle.

L'équipe de campagne de Soumaïla Cissé a expliqué pourquoi les résultats officiels sont, selon elle, le fruit de "bourrage d'urnes". Ainsi, si l'on considère que chaque électeur a besoin de 2 minutes et trente secondes pour voter et que les bureaux sont restés ouverts 10 heures, chaque bureau n'a en principe pu voir défiler que 250 électeurs, a expliqué le chef de la section jeunesse de l'URD le parti de Soumaïla Cissé. Citant un bureau de la région de Kayes où 853 votes ont été enregistrés, le chef de la section jeunesse du parti a lancé: "Les électeurs sont des Usain Bolt, ils ont voté en 42 secondes !". Soumaïla Cissé a indiqué qu'il avait introduit des recours devant la cour constitutionnelle.