Cet article date de plus d'un an.

Mali : l'incertitude règne sur le pays après le coup d'Etat

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Mali : l'incertitude règne sur le pays après le coup d'Etat
franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Boubacar Alkouraichi, journaliste indépendant et spécialiste du Mali, était l'invité du journal de 23 heures de franceinfo, mercredi 19 août. Il analyse la situation du pays après le coup d'Etat qui a renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Depuis le coup d'Etat orchestré par l'armée malienne et la démission président Ibrahim Boubacar Keïta, la situation du Mali est plus qu'instable dans une région où les jihadistes sont toujours très présents. Le colonel Assimi Goita s'est présenté comme le chef de cette junte qui a renversé le pouvoir. Il a estimé que le Mali n'avait plus le droit à l'erreur. "C'est un officier qui n'était pas très connu, qui n'était pas dans les hautes sphères militaires", détaille Boubacar Alkouraichi, journaliste indépendant et spécialiste du Mali, dans le journal de 23 heures de franceinfo, mercredi 19 août.

"Les putschistes se cherchent une légitimité"

Après ce putsch, l'armée malienne a été pointée du doigt. "Plusieurs griefs sont reprochés à l'armée malienne. On reproche à la hiérarchie d'être impliquée dans de sales coups, comme des trafics de drogue ou des trafics d'influence", explique Boubacar Alkouraichi. À la suite de ce coup d'Etat, l'armée malienne a promis des élections. "Pour le moment, les putschistes se cherchent une légitimité auprès de la communauté internationale. Ils cherchent également de la légitimité auprès des partis politique maliens et de l'opposition", poursuit le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.