Mali : des soldats français attaqués, deux civils blessés

Au Mali, des soldats français de la force Barkhane ont été la cible d'une attaque terroriste dimanche 1er juillet. Le nombre de victimes françaises n'est pas connu.

France 3

L'attaque a eu lieu en périphérie de Gao, au nord du Mali, dimanche 1er juillet. C'est là que se trouve la grande base arrière de l'opération antiterroriste française Barkhane. Un véhicule piégé aurait explosé au passage d'une patrouille associant des militaires maliens et français. L'opération a eu lieu au milieu des civils, causant la mort d'au moins deux d'entre eux et une vingtaine de blessés.

Macron en Afrique lundi

L'armée française ne communique pas sur son nombre de soldats blessés, indique l'envoyé spécial de France 3 à Gao, Bertrand Boyer. Elle a déployé des renforts pour sécuriser les lieux, évacuer ses blessés alors que ses hélicoptères survolaient la zone. Cette attaque survient le jour même de l'ouverture du sommet de l'Union africaine en Mauritanie. Le président de la République française, Emmanuel Macron, doit s'y rendre lundi 2 juillet pour y rencontrer des chefs d'État africains afin d'évoquer les questions de sécurité dans la zone.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats français engagés dans l\'opération Barkhane patrouillent à Timbamogoye, au Mali, le 10 mars 2016.
Des soldats français engagés dans l'opération Barkhane patrouillent à Timbamogoye, au Mali, le 10 mars 2016. (PASCAL GUYOT / AFP)