Mali : 13 soldats français sont morts dans une collision d'hélicoptères lors d'une opération de combat contre des jihadistes

L'accident a eu lieu lundi soir dans l'est du pays.

Un hélicoptère français, dans la région du Gourma, au Mali, le 27 mars 2019.  
Un hélicoptère français, dans la région du Gourma, au Mali, le 27 mars 2019.   (DAPHNE BENOIT / AFP)

Treize militaires français de la force Barkhane sont morts au Mali dans la collision de deux hélicoptères. "Le président de la République annonce avec une profonde tristesse la mort de treize militaires français survenue au Mali dans la soirée du lundi 25 novembre 2019, dans l'accident de leurs deux hélicoptères, lors d'une opération de combat contre des jihadistes", écrit l'Elysée dans un communiqué publié au lendemain du drame.

Sept soldats venaient du 5e régiment d'hélicoptères de combat de Pau : il s'agit de Nicolas Mégard, Benjamin Gireud, Clément Frisonroche, Alex Morisse, Pierre Bockel, Julien Carette et Romain Salles de Saint Paul. Romain Chomel de Jarnieu, Alexandre Protin, Antoine Serre et Valentin Duval appartenaient au 4e régiment de chasseurs de Gap. Jérémy Leusie venait du 93e régiment d'artillerie de montagne de Varces et Andreï Jouk appartenait au 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol.

"Ces treize héros n'avaient qu'un seul but : nous protéger. Je m'incline devant la douleur de leurs familles et de leurs proches et leur adresse ses plus sincères condoléances", a encore réagi Emmanuel Macron sur Twitter.