Libération de Sophie Pétronin : retour sur quatre ans de captivité

Le président de la République Emmanuel Macron a fait part de son immense soulagement après la libération de l'humanitaire de 75 ans. Au total, Sophie Pétronin a passé quatre ans de captivité et de douleur.

1 383. C'est le nombre de jours de détention de Sophie Pétronin. Avant, pendant 20 ans, l'humanitaire avait passé sa vie à aider des enfants souffrant de malnutrition et des orphelins du Mali, où elle vivait depuis 2001. Laborantine de formation, elle avait créé un dispensaire à Gao dans le nord du pays. C'est devant ce dispensaire qu'elle avait été enlevée le 24 décembre 2016, en plein jour, par un groupe djihadiste proche d'Al-Qaïda.

Son fils s'est battu

En quatre ans, ses ravisseurs ont donné à deux reprises des preuves de vie. La dernière remonte à 2018 où on la voyait extrêmement affaiblie, amaigrie, épuisée. Depuis le début de sa captivité, sa famille n'a jamais baissé les bras. Son fils s'est rendu plusieurs fois à Gao pour mener sa propre enquête. Il avait le sentiment que le gouvernement français ne se donnait pas les moyens pour libérer sa mère. Pour lui, les négociations étaient au point mort. Après environ 1 400 jours de captivité, la dernière otage française dans le monde a été libérée.

>> Emmanuel Macron accueillera Sophie Pétronin à Villacoublay

Sophie Pétronin  dirigeait une association d\'aide aux orphelins lorsqu\'elle a été kidnappée à Gao (Mali), le 24 décembre 2016.
Sophie Pétronin  dirigeait une association d'aide aux orphelins lorsqu'elle a été kidnappée à Gao (Mali), le 24 décembre 2016. (WWW.LIBERONS-SOPHIE.FR / AFP)