Prise d'otages à Bamako : les terroristes à bord d'un véhicule arborant des plaques diplomatiques

France 2 fait le point sur les premiers éléments connus sur la prise d'otages à Bamako.

FRANCE 2

Le siège se poursuit à l'hôtel Radisson de Bamako (Mali) où des assaillants ont fait irruption tôt dans la matinée vendredi 20 novembre. Les forces spéciales maliennes encerclent le bâtiment tandis qu'un groupe de policiers progressent à l'intérieur de l'hôtel. Le premier assaut a été lancé vers 09h30. Les corps de trois otages abattus ont alors été découverts. À la mi-journée, près de 80 otages avaient pu être libérés. "Les tirs ont été entendus au niveau des étages supérieurs", déclare un journaliste par téléphone.

La sécurité de l'hôtel trompée 

Les terroristes seraient arrivés vers 06h00 du matin à bord d'un véhicule arborant des plaques diplomatiques. C'est ainsi qu'ils ont pu entrer sans difficulté alors que l'hôtel Radisson est l'un des plus sécurisés de la capitale malienne. Ils ont immédiatement fait feu. Environ 140 clients, dont beaucoup d'étrangers, et une trentaine d'employés se trouvaient alors à l'intérieur.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats maliens prennent position près de l\'hôtel Radisson, à Bamako (Mali), le 20 novembre 2015.
Des soldats maliens prennent position près de l'hôtel Radisson, à Bamako (Mali), le 20 novembre 2015. (SEBASTIEN RIEUSSEC / AFP)