Vingt-deux exilés maliens meurent dans un naufrage au large des côtes libyennes

Les migrants sont morts noyés ou déshydratés, a déclaré mardi la porte-parole de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Près de 230 exilés sont secourus par l'Ocean Viking en mer Méditerranée, le 13 février 2022.  (EYEPRESS NEWS / SHUTTERSTOCK / SIPA)

Ils étaient tous originaires du Mali. Vingt-deux exilés, dont trois enfants, sont morts dans un naufrage au large des côtes libyennes, a annoncé l'ONU mardi 5 juillet. 

Après neuf jours en mer dans un canot pneumatique, 61 survivants, pour la plupart originaires du Mali, ont été secourus par les garde-côtes libyens et ramenés à terre, a déclaré l'Organisation internationale pour les migrations (OIM). Certains d'entre eux ont été hospitalisés en raison de leur de santé très dégradé. 

"Selon les survivants, 22 migrants, tous originaires du Mali, sont morts pendant le voyage. Les causes de décès signalées sont la noyade et la déshydratation", a déclaré la porte-parole de l'OIM, Safa Msehli.

Plusieurs centaines de disparus

Le chaos qui a suivi la chute du régime de Mouammar Kadhafi, en 2011, a fait de la Libye une voie privilégiée pour des dizaines de milliers d'exilés originaires d'Afrique subsaharienne, de pays arabes et d'Asie du Sud. Ils cherchent à rejoindre l'Europe par les côtes italiennes, distantes d'environ 300 km des côtes libyennes. 

Depuis le début de l'année, plus de 6 340 migrants ont été interceptés et reconduits en Libye, selon un bilan de l'OIM en mai. Au moins 129 personnes sont mortes en tentant cette traversée et 459 sont portées disparues et présumées mortes, d'après l'organisation. Plusieurs milliers de migrants se retrouvent également bloqués en Libye, souvent dans des conditions déplorables.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Libye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.