Libye : cinq morts dans des affrontements à Bani Walid

Des affrontements dans la ville de Bani Walid, l'une des dernières à être tombée avant la mort de Mouammar Kadhafi, ont fait cinq morts et une trentaine de blessés. Le ministre de l'Intérieur dément un assaut des pro-Kadhafi.

Un immeuble détruit à Bani Walid (Libye), le 18 octobre 2011.
Un immeuble détruit à Bani Walid (Libye), le 18 octobre 2011. (REUTERS / ISMAIL ZETOUNI)

La Libye a connu, lundi 23 janvier, les affrontements les plus graves depuis la mort du "Guide" libyen, il y a trois mois. La ville de Bani Walid, à environ 200 km au sud-est de Tripoli, a subi une attaque faisant cinq morts et une trentaine de blessés.

Des "problèmes internes" selon le ministre de l'Intérieur

Les pro-Kadhafi ont dans un premier temps été accusés d'avoir mené l'assaut, mais le ministre libyen de l'Intérieur Faouzi Abdelali a démenti cette version sur la chaîne de télévision Libya. "Les informations dont nous disposons disent qu'il y a des problèmes internes entre les habitants de cette ville, et c'est ce qui explique ce qui s'est passé", a-t-il affirmé, confirmant le bilan de cinq morts. Le ministre a expliqué que les violences étaient liées à la question des compensations destinées aux personnes affectées par la guerre et qu'"il y a un différend entre deux parties dans la ville sur cette question".

Un correspondant de l'AFP qui a pu brièvement se rendre dans la ville a constaté qu'il y régnait la plus grande confusion et qu'il n'était pas possible de savoir qui était du côté des rebelles ou de l'ancien régime.

Bani Walid, fief de l'influente tribu warfallah, a été l'une des dernières localités aux mains des tenants de l'ancien régime.