Le Maroc en proie à de violentes manifestations

Depuis plusieurs mois, le Maroc est secoué par des manifestations dans le nord du pays. La contestation a gagné les rues de Rabat. Des dizaines de personnes ont été condamnées ce mercredi 14 juin.

France 3

L'événement est rare : une manifestation en plein coeur de Rabat, la capitale du Maroc. Des dizaines de milliers de personnes dénoncent dans le calme la corruption et l'absence de démocratie. Si les manifestants sont dans la rue, c'est aussi pour soutenir les habitants du Rif, région du nord du pays, où les habitants se révoltent parfois violemment depuis plusieurs mois.

18 mois de prison pour avoir manifesté

À l'origine de leur colère, la mort en octobre d'un vendeur de poissons, broyé dans une benne à ordure alors qu'il tentait de sauver sa marchandise. Ce drame suscite une grande émotion dans cette région ravagée par le chômage. Les manifestations deviennent quotidiennes. Le leader du mouvement et une trentaine de jeunes sont arrêtés. La justice marocaine a condamné ce mercredi 25 manifestants à 18 mois de prison pour trouble à l'ordre public.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les manifestants brandissent des pancartes dans le centre de Rabat (Maroc) pour exiger la \"libération\" des leaders récemment arrêtés, le 11 juin 2017
Les manifestants brandissent des pancartes dans le centre de Rabat (Maroc) pour exiger la "libération" des leaders récemment arrêtés, le 11 juin 2017 (REUTERS)