VIDEO. Au Kenya, Léonore Baulac offre des cours de danse classique aux enfants des bidonvilles

Via l'association "What dance can do project", la danseuse étoile a donné, pendant une semaine, des leçons à des jeunes Kényans.

BRUT

"Lever les yeux, lever le regard et le menton", tels sont les conseils prodigués par Léonore Baulac aux enfants des bidonvilles de Nairobi, au Kenya. Dans le cadre de l'association "What dance can do project", la danseuse étoile a donné des cours à plus de 30 jeunes, leur offrant ainsi "des moments de divertissement, de détente et d'épanouissement." Ces enfants vivent dans des conditions extrêmement précaires et n'ont pas toujours l'opportunité de recevoir ce type de leçons. Munis de chaussons, les élèves balancent et brandissent leurs bras et leurs jambes sous le regard aguerri de la championne de danse. "Le but n'était pas d'en faire des danseurs professionnels dans la semaine mais de leur communiquer cette joie que je ressens personnellement de danser", explique Léonore Baulac.

De réels bienfaits 

Pour la danseuse du ballet de l'Opéra national de Paris, ce projet "permet de sortir mentalement de tous ses soucis, des choses qui ne vont pas, des contraintes, des difficultés de la vie." Ces leçons aident également à acquérir une rigueur, une bonne posture mais aussi de pallier un manque "d'espace personnel." En effet, vivant dans des bidonvilles, les enfants n'ont accès qu'à des espaces restreints qui les empêchent de développer toute leur créativité. L'association "What dance can do project" veut continuer à diffuser et enseigner la danse à de nombreux enfants. Léonore Baulac espère bien y retourner et, pourquoi pas, révéler chez certains des talents de danseur professionnel. 

Via l\'association \"What dance can do project\", la danseuse étoile a donné, pendant une semaine, des leçons à des jeunes Kényans.
Via l'association "What dance can do project", la danseuse étoile a donné, pendant une semaine, des leçons à des jeunes Kényans. (BRUT)