Cet article date de plus de trois ans.

Kenya : au moins 13 enfants meurent dans une bousculade dans une école primaire

Le drame s'est produit dans l'ouest du Kenya. La cause est pour l'heure inconnue.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La ville de Kakamega, au Kenya. (GOOGLE MAPS)

Au moins treize enfants sont morts piétinés au cours d'une bousculade, dans une école primaire dans l'ouest du Kenya, à Kakamega. Au moins 39 autres ont aussi été blessés, selon la police locale. La cause du drame est pour l'heure inconnue. "Nous avons ouvert une enquête pour établir ce qui s'est passé exactement", a déclaré le chef de la police. L'accident s'est déroulé au moment où les élèves quittaient l'établissement. Les raisons de ce mouvement de panique sont inconnues. 

Une mère d'élève interrogée par un média local a pour sa part accusé les enseignants d'être à l'origine du mouvement de panique. "Ceux qui ont survécu ont dit qu'ils couraient parce qu'il y avait des professeurs qui les battaient (en guise de punition), c'est pour cela qu'ils s'échappaient et sont tombés l'un sur l'autre". La mère d'élève a précisé que les enfants concernés étaient principalement en "classe 5", âgés de 10 à 12 ans.

L'école n'a pas réagi dans l'immédiat à ces accusations. L'accès à l'établissement a été bouclé par la police, qui a recueilli les dépositions du personnel enseignant présent sur place. En 2016, l'incendie d'un dortoir d'un lycée pour filles dans le bidonville de Kibera, à Nairobi, avait entraîné la mort de neuf lycéennes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Kenya

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.