Cet article date de plus de neuf ans.

Direct Attaque terroriste au Kenya : au moins 68 morts, selon la Croix-Rouge

L'attaque des terroristes islamistes, toujours en cours, a fait au moins 68 morts et 175 blessés. Le commando détient encore un nombre indéterminé d'otages. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un soldat kényan, devant le centre commercial Westgate visé par une attaque terroriste, à Nairobi, le 22 septembre 2013. (© GORAN TOMASEVIC / REUTERS / X90012)

L'attaque dure depuis 24 heures maintenant. Un nombre indéterminé d'otages est toujours pris au piège dans le centre commercial de Nairobi Wesgate, au Kenya, au lendemain de l'attaque terroriste. Revendiquée par les islamistes somaliens shebabs, l'attaque a fait au moins 68 morts et 175 blessés, selon un nouveau bilan diffusé dans la soirée du dimanche 22 septembre soir par la Croix-Rouge kényane. Voici les trois informations à retenir :

• L'assaut des forces armées est en cours. Entre 10 et 15 hommes armés sont toujours dans le centre commercial. Des forces spéciales israéliennes ont pénétré dans l'établissement pour secourir les otages, dont on ignore le nombre, et les blessés et neutraliser le commando islamiste. L'armée kenyane a donné l'assaut, des tirs nourris et une explosion ont été entendus. Dimanche en début de soirée, un hélicopère de combat de l'armée effectuait des tours de plus en plus rapprochés du centre commercial. Selon un militaire kényan, une tentative de reprendre le contrôle du bâtiment a échoué plus tôt dans la journée.

• Deux Françaises et le poète ghanéen Kofi Awoonor parmi les victimes. Plusieurs étrangers, dont deux Françaises, trois Britanniques, un Sud-africain, une Sud-Coréenne, une Néerlandaise, un Péruvien et deux Indiens sont morts, ainsi qu'un célèbre poète et homme d'Etat ghanéen, Kofi Awoonor, ont été tués dans l'attaque. es deux Françaises , une mère et sa fille, tuées dans l'assaut d'un commando islamiste. Les deux Françaises tuées, une mère et sa fille, à Nairobi ont été "exécutées sur le parking du centre commercial", a indiqué la ministre des Français de l'étranger, Hélène Conway-Mouret. Le président kényan Uhuru Kenyatta a aussi annoncé que son neveu et la fiancée de ce dernier figuraient parmi les tués. 

• L'appui des forces israéliennes ? Une source sécuritaire s'exprimant sous couvert d'anonymat a évoqué la présence d'agents israéliens aux côtés des forces kényanes pour tenter de venir à bout du commando.L e Westgate Mall est réputé être en partie la propriété d'Israéliens. Un responsable israélien a laissé entendre qu'il pourrait davantage s'agir d'un appui logistique que d'une intervention armée à proprement parler. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Attaque du Westgate au Kenya

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.