A Kibera, au Kenya, Peepoo sauve des vies

Dans le monde, 2,6 milliards d’humains ne possèdent pas d’infrastructures sanitaires. Pour l’ONG internationale World Toilet Organization , «chaque jour, plus de la moitié des lits d’hôpitaux d’Afrique subsaharienne sont occupés par des patients souffrant de maladies liées au manque d’hygiène sanitaire».

Peepoople, une PME suédoise créée en 2006 à Stockholm, pourrait peut-être apporter une solution à ce fléau grâce au sac Peepoo, un sac hygiénique et biodégradable qui permet de faire ses besoins et de les transformer en engrais.

Utilisé à Kibera, le plus grand bidonville d’Afrique, situé près de Nairobi au Kenya, ce sac a révolutionné la vie des habitants.

Treize photos de Tony Karumba à Kibera, le 8 juin 2012, illustrent ce propos.

113
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
213
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
313
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
413
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
513
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
613
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
713
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
813
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
913
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
1013
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
1113
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
1213
AFP PHOTO/Tony KARUMBA
1313
AFP PHOTO/Tony KARUMBA