DIRECT. Guinée : le chef putschiste promet un gouvernement "d'union" et qu'il n'y aura pas de "chasse aux sorcières"

"Une concertation sera ouverte pour décrire les grandes lignes de la transition, ensuite un gouvernement d'union nationale sera mis en place pour conduire la transition", a déclaré le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, lundi.

Les forces spéciales de Guinée célèbrent leur coup d\'Etat avec plusieurs Guinéens à Conakry, le 5 septembre 2021.
Les forces spéciales de Guinée célèbrent leur coup d'Etat avec plusieurs Guinéens à Conakry, le 5 septembre 2021. (CELLOU BINANI / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le chef des putschistes en Guinée, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, a promis, lundi 6 septembre, la mise en place d'un "gouvernement d'union nationale" chargé de conduire une période de "transition" politique. Il a assuré qu'il n'y aurait pas de "chasse aux sorcières" contre l'ancien pouvoir. "Une concertation sera ouverte pour décrire les grandes lignes de la transition", a précisé Mamady Doumbouya dans un discours, sans toutefois préciser la durée de la concertation ni de la transition. Suivez notre direct.

Une réunion avec les ministres sortants. Les militaires ont dit convoquer les ministres sortants et les présidents des institutions à une réunion lundi à 11 heures (heure locale) à Conakry dans un communiqué lu dans la soirée à la télévision nationale. "Tout refus de se présenter sera considéré comme une rébellion", ont affirmé les putschistes.

 La France réagit à ce coup d'Etat. La France "condamne la tentative de prise de pouvoir par la force" en Guinée et appelle à "la libération immédiate et sans condition du président Alpha Condé", selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères publié dimanche dans la soirée.

Couvre-feu dès 20 heures. Les militaires des forces spéciales qui ont fait prisonnier le président Alpha Condé et proclamé la dissolution des institutions ont annoncé, dimanche, l'instauration d'un couvre-feu à partir de 20 heures dans tout le pays "jusqu'à nouvel ordre".

L'équipe de foot du Maroc bloquée à Conakry. La sélection marocaine devait affronter la Guinée lundi lors des éliminatoires du Mondial-2022. Mais l'équipe s'est retrouvée au cœur de ce coup d'Etat avant de réussir à quitter le pays dimanche soir, d'après un responsable de la Fédération marocaine de football.