Covid-19 : la crise sanitaire est responsable d'une hausse du nombre de morts du paludisme en 2020

Toutefois, "les pays où le paludisme est endémique ont réussi à éviter le scénario du pire que beaucoup, y compris l'OMS, avaient annoncés", a annoncé l'organisation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un tag de prévention contre le paludisme, au Mali, le 7 décembre 2020. (PHILIPPE ROY / PHILIPPE ROY / AFP)

Les chiffres sont moins importants que prévus, mais ils restent préoccupants. La pandémie de Covid-19 est responsable d'une hausse du nombre de morts du paludisme en 2020, annonce l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lundi 6 décembre. Cette hausse est notamment due à la désorganisation des programmes de prévention, de détection de soins etc, estime l'OMS. Selon l'ONG, la crise sanitaire est responsable de 47 000 des 69 000 morts supplémentaires de la maladie en 2020.

Toutefois, "en dépit des restrictions et perturbations liées à la pandémie de Covid-19, les pays où le paludisme est endémique ont réussi à éviter le scénario du pire que beaucoup, y compris l'OMS, avaient annoncés. Et ça c'est un message très positif", a souligné le docteur Pedro Alonso, directeur du programme paludisme à l'Organisation mondiale de la santé.

Au total, la maladie a affecté 241 millions de personnes à travers le monde l'année dernière soit 14 millions de plus qu'en 2019. Elle a fait 627 000 morts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ghana

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.