Cet article date de plus de cinq ans.

Gabon : les partisans de Jean Ping en appellent à la France, manifestation à Paris

Une semaine après le scrutin présidentiel contesté au Gabon, les soutiens de l'opposant Jean Ping, battu par le chef d'état sortant Ali Bongo, manifestent samedi 3 septembre à Paris, et demandent l'intervention de la France et de la communauté internationale.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean Ping, lors d'une conférence de presse, à son domicile de Libreville (Gabon), le 2 septembre 2016. (STEVE JORDAN / AFP)

Les soutiens de l'opposant gabonais Jean Ping étaient appelés à se rassembler samedi 3 septembre à 11h, sur l'esplanade du Trocadéro, à Paris, afin de réclamer le départ du président sortant Ali Bongo, dont la réélection est contestée. Une marche devait débuter à 14h30 vers l'ambassade du Gabon, avenue Raphaël (16e arrondissement).

Dans leur appel à manifester, ils demandent également l'intervention de la France "afin de mettre fin au plus vite à la folie sanguinaire d’Ali Bongo."

"Nous demandons à la France, qui a une base militaire au Gabon, et à la communauté internationale de conjuguer leurs efforts avec ceux du peuple gabonais afin de mettre fin au plus vite à la folie sanguinaire d’Ali Bongo", est-il écrit.

"Le peuple gabonais, à travers tous ses mouvements présents à Paris, en Europe et dans le monde, condamne avec fermeté les violences extrêmes orchestrées par le sanguinaire Ali Bongo et son régime, contre la population civile", ajoute le texte.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Présidentielle au Gabon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.