Affaire des biens mal acquis : l'ancienne Miss France Sonia Rolland mise en examen

Publié
Affaire des biens mal acquis : l'ancienne Miss France Sonia Rolland mise en examen
Article rédigé par
T.Cuny, S.Soula, A.Gaucher, M.Lecointre, P.Caron, S.Agrabi, N.Jauson - France 3
France Télévisions

L'ancienne Miss France Sonia Rolland a été mise en examen dans l'affaire des biens mal acquis. Il lui est reproché d'avoir accepté un appartement que lui avait offert, en 2003, l'épouse de l'ancien président gabonais Omar Bongo. Un bien financé de façon frauduleuse.

L'ancienne Miss France Sonia Rolland est dans le viseur de la justice. Elle a été mise en examen, mercredi 1er juin, pour recel de détournement de fonds publics, corruption et abus de biens sociaux. En cause : un cadeau que la mannequin d'origine rwandaise a reçu en 2003 de la part de l'épouse de l'ancien président gabonais Omar Bongo. Ce cadeau était un appartement dans le 16ᵉ arrondissement de Paris, d'une valeur de plus de 600 000 euros.

Un logement qui aurait été financé par des fonds publics gabonais

Le problème est que ce logement, comme d'autres propriétés de la famille Bongo, aurait été financé par des fonds publics gabonais. C'est l'affaire dite des "biens mal acquis". Pour l'ONG Transparency France, à l'origine du dossier, Sonia Rolland aurait dû refuser ce cadeau. "Si vous acceptez un cadeau alors que vous avez des raisons de vous douter que le financement de ce cadeau n'est pas d'origine tout à fait orthodoxe, vous devez refuser le cadeau. Autrement, vous êtes poursuivi pour recel", explique Me William Bourdon, avocat de l'ONG. Entendue par les enquêteurs, Sonia Rolland dit ignorer cette origine frauduleuse du financement. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.