Les États-Unis interdisent aux Boeing 737 MAX de voler

Le décryptage des boîtes noires du Boeing 737 Max qui s'est écrasé dimanche 10 mars en Éthiopie a été confié à la France. L'avion est banni par de nombreux pays, dont les États-Unis.

Voir la vidéo
France 2

C'est au Bourget (Seine-Saint-Denis), au Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA), que les boîtes noires du Boeing 737 MAX qui s'est écrasé en Éthiopie dimanche 10 mars vont être analysées. L'Éthiopie, qui ne dispose pas de l'équipement nécessaire, a confié cette mission au BEA français. De l'enquête sur le crash du Concorde à celui du Rio-Paris, le BEA est considéré comme l'une des références mondiales. 

Interdiction américaine

Aux États-Unis, des dizaines de Boeing 737 MAX sont désormais cloués au sol. Sous la pression, Donald Trump s'est résolu mardi 12 mars à interdire en urgence tous les vols dans le pays, provoquant une désorganisation dans les aéroports. "Évidemment je veux rentrer chez moi ce soir, mais il va falloir que l'on reste une autre nuit", explique une voyageuse. Le Boeing 737 MAX est banni aujourd'hui de la plupart des aéroports de la planète.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le vol inaugural du B737 Max à l\'aéroport de Renton (USA), le 13 avril 2017.
Le vol inaugural du B737 Max à l'aéroport de Renton (USA), le 13 avril 2017. (JASON REDMOND / AFP)