Ethiopie : la France rappelle ses ressortissants

Publié Mis à jour
Ethiopie : la France rappelle ses ressortissants
FRANCEINFO
Article rédigé par
N. Bertrand, L. Chaussoy, F. Fougère - franceinfo
France Télévisions

Alors que depuis un an les rebelles combattent les forces gouvernementales sur fond de souhait indépendantiste de la région du Tigré, ils pourraient gagner la capitale dont ils ne seraient qu'à 200 kilomètres.

Si les rues d'Addis Abeba semblent calmes, la torpeur et la guerre pourraient gagner la capitale éthiopienne dans les prochains jours. Aussi, afin d'éviter l'impossibilité d'un rapatriement en raison d'une situation qui pourrait dégénérer, l'Ambassade de France a préconisé aux 900 ressortissants de l'Hexagone de faire leurs valises pour rentrer dans le pays. "On s'est dit qu'il était préférable de partir quand même", explique Alexandre Ehrlacher qui boucle ses bagages en prévision de son vol.

Une avancée fulgurante

Si les ressortissants français, et ceux d'autres pays européens, ont été enjoints par leurs ambassades à quitter le pays, c'est en raison de l'avancée fulgurante des troupes rebelles. Ces dernières semaines, ils ont successivement pris possession des villes de Kombolcha, et Shewa Robit, à seulement 200 kilomètres de la capitale. Aussi, face à ces événements, le premier ministre du pays, Abiy Ahmed a annoncé qu'il se rendrait sur place, encourageant les populations à le rejoindre. "Ceux qui veulent faire partie des enfants de l'Ethiopie salués par l'histoire, levez-vous aujourd'hui pour votre pays", a-t-il ainsi déclaré. Dans les deux camps, la brutalité des combats aurait déjà causé plusieurs dizaines de milliers de décès.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.