Cet article date de plus de trois ans.

Ethiopie : des médecins extraient plus de 120 clous de l'estomac d'un patient

Le patient souffre d'une maladie mentale et a arrêté de prendre son traitement il y a deux ans.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un hôpital à Addis-Abeba en Ethiopie, le 5 mars 2015. (GUIDO MEISENHEIMER / DPA / AFP)

Des médecins d'un hôpital d'Addis-Abeba, la capitale éthiopienne, ont extrait 122 clous, ainsi que d'autres objets coupants, de l'estomac d'un patient de 33 ans, ont fait savoir lundi 22 octobre des chirurgiens de l'établissement. "Le patient souffre d'une maladie mentale depuis 10 ans et avait arrêté de prendre ses médicaments il y a deux ans", a déclaré un chirurgien de l'hôpital Saint-Pierre d'Addis Abeba. "C'est une raison probable pour laquelle il a commencé à consommer des objets".

En plus de 122 clous de 10 centimètres de long, les médecins ont extrait quatre punaises, deux aiguilles, un cure-dent et plusieurs morceaux de verre brisé, a-t-il détaillé. "J'imagine qu'il a consommé ces objets en buvant de l'eau."

"Il a de la chance que ces objets coupants n'aient pas coupé son estomac, ce qui aurait pu mener à de graves infections et même à la mort", a souligné le chirurgien. Ce dernier a indiqué avoir déjà opéré des patients souffrant de maladie mentale ayant avalé des objets coupants, mais jamais dans de telles proportions. Il a précisé que le patient se porte désormais bien et a appelé ses proches à surveiller de près sa santé physique et mentale afin d'éviter qu'il n'ingère à nouveau de tels objets.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Afrique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.