Etats-Unis : 100 000 habitants intoxiqués pendant un an et demi par l'eau du robinet

Pour faire des économies, la municipalité de Flint, dans le Michigan, avait raccordé son réseau à une rivière polluée. Des cas d’empoisonnement au plomb ont notamment été relevés chez les enfants de la ville.

FRANCE 2

L'armée américaine est mobilisée dans la ville de Flint, 100 000 habitants, dans le Michigan, depuis quatre jours. Ici, l'état d'urgence sanitaire a été déclaré. Distribution d'eau à grande échelle et de kits pour tester la qualité de l'eau courante. "On n'a pas encore testé notre eau, mais je suis inquiète. J'ai cinq enfants", explique Marcy Forsleff, habitante de Flint.

L'histoire remonte à avril 2014. Pour redresser les finances de la ville, le gouverneur républicain de l'Etat, Rick Snyder, a imposé à Flint de puiser son eau dans la rivière locale. Mais il y avait un problème : la station d'épuration n'était pas en mesure de produire de l'eau potable. L’eau de la Flint River a une teneur en chlorure très élevée, elle a érodé les tuyaux, et les vieilles canalisations ont commencé à libérer du plomb. Très rapidement, des parents se sont plaints car leurs enfants étaient contaminés. Le taux de plomb dans leur sang était deux fois supérieur à la moyenne.

Obama a décrété l'état d'urgence sanitaire

A Flint, où les manifestations se multiplient, les habitants en colère demandent la démission du gouverneur. La polémique a enflé avec le soutien de personnalités, comme le documentariste Michael Moore, originaire de cette ville pauvre du Michigan. "Ce n'est pas seulement une crise de l'eau, c'est une crise raciale, une crise de la pauvreté", a commenté le documentariste.

L'affaire est devenue nationale, le président Obama lui-même s'est exprimé sur le sujet. Au total, 87 cas de légionellose ont été recensés à Flint depuis juillet 2014. L'enquête doit déterminer s’ils sont liés à la consommation d'eau contaminée.

Le JT
Les autres sujets du JT