En Côte d'Ivoire, le parti de Ouattara décroche la majorité à l'Assemblée

La commission électorale a annoncé les résultats définitifs des législatives du 11 décembre. Le Rassemblement des républicains (RDR) d'Alassane Ouattara a obtenu 127 des 254 sièges à pourvoir dimanche.

Le président Alassane Ouattara, le 11 décembre 2011 à Abidjan (Côte d\'Ivoire)
Le président Alassane Ouattara, le 11 décembre 2011 à Abidjan (Côte d'Ivoire) (SIA KAMBOU / AFP)

Le parti du président ivoirien Alassane Ouattara obtient la majorité des sièges à l'Assemblée. Après de premières estimations mardi, la commission électorale indépendante de la Côte d'Ivoire a annoncé, vendredi 16 décembre, les résultats définitifs des législatives du 11 décembre. Ce scrutin marque la fin de la crise postélectorale qui a secoué le pays de décembre 2010 à avril 2011 et qui a fait 3 000 morts.

Le Rassemblement des républicains (RDR) de Ouattara a obtenu 127 des 254 sièges à pourvoir. Le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de son allié, l'ancien président Henri Konan Bédié, en obtient 77. Avec ces derniers et quelques petites formations, le parti d'Alassane Ouattara dominera donc de manière écrasante l'Assemblée, avec un total de près de 220 sièges au minimum.

Un taux de participation en net recul par rapport à la présidentielle

Le taux de participation s'est élevé à 36,56 %, en hausse par rapport aux dernières législatives en 2000 (33 %) mais en net recul par rapport à la présidentielle de novembre 2010, où il avait dépassé les 80 %, un score historique.

Le Front populaire ivoirien (FPI) de Laurent Gbagbo a boycotté le scrutin, dénonçant notamment la détention de son ancien leader arrêté le 11 avril et écroué fin novembre à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye. Mais quelques candidats de son bord ont tout de même concouru en indépendants.