LA PHOTO. Egypte : Marché aux bestiaux de l'Aïd el Kébir

Les fêtes religieuses sont souvent l'occasion de grands marchés aux bestiaux où sont échangés quantité de tête de bétail. Ovins, bovins et caprins élevés toute l'année sont convoyés vers ces grandes foires commerciales et agricoles et changent de main. Généralement un sort assez peu enviable attend la plupart d'entre eux.

dans le grand marché d\'Ashmun en Egypte. Dans les pays musulmans, commence, ces jours-ci, la plus grande période de vacances, qui entoure l\'une des principales fête de l\'Islam, l\'Aïd el Kébir, appelée aussi Aïd el Adha. Elle va avoir lieu le 21 août 2018 et marque dans le même temps la fin du Hajj (le pélerinage sacré à la Mecque). Cette fête religieuse commémore le sacrifice qu\'Abraham s\'apprêtait à faire de son fils Isaac, pour répondre à une mise à l\'épreuve divine. Au dernier moment, alors qu\'Abraham s\'apprête a frapper Isaac, un ange l\'arrête. Lors de l\'Aïd el Kébir les fidèles commémorent cet événement en immolant un animal. Chaque famille se doit, dans la mesure de ses moyens, d\'acheter un animal pour la fête,  Le mouton correspond à un foyer (mari, femme et enfant(s)) quand la vache et le dromadaire s\'assimilent pour les fidèles à sept foyers, d\'où la tenue de ces grands marchés aux bestiaux. 
dans le grand marché d'Ashmun en Egypte. Dans les pays musulmans, commence, ces jours-ci, la plus grande période de vacances, qui entoure l'une des principales fête de l'Islam, l'Aïd el Kébir, appelée aussi Aïd el Adha. Elle va avoir lieu le 21 août 2018 et marque dans le même temps la fin du Hajj (le pélerinage sacré à la Mecque). Cette fête religieuse commémore le sacrifice qu'Abraham s'apprêtait à faire de son fils Isaac, pour répondre à une mise à l'épreuve divine. Au dernier moment, alors qu'Abraham s'apprête a frapper Isaac, un ange l'arrête. Lors de l'Aïd el Kébir les fidèles commémorent cet événement en immolant un animal. Chaque famille se doit, dans la mesure de ses moyens, d'acheter un animal pour la fête,  Le mouton correspond à un foyer (mari, femme et enfant(s)) quand la vache et le dromadaire s'assimilent pour les fidèles à sept foyers, d'où la tenue de ces grands marchés aux bestiaux.  (MOHAMED EL-SHAHED / AFP)
Veaux, vaches, boeufs et dromadaires attendent le chaland dans le grand marché d'Ashmun en Egypte. Dans les pays musulmans, commence, ces jours-ci, la plus grande période de vacances, qui entoure l'une des principales fête de l'Islam, l'Aïd el Kébir, appelée aussi Aïd el Adha. Elle va avoir lieu le 21 août 2018 et marque dans le même temps la fin du Hajj (le pélerinage sacré à la Mecque). Cette fête religieuse commémore le sacrifice qu'Abraham s'apprêtait à faire de son fils Isaac, pour répondre à une mise à l'épreuve divine. Au dernier moment, alors qu'Abraham s'apprête a frapper Isaac, un ange l'arrête. Lors de l'Aïd el Kébir les fidèles commémorent cet événement en immolant un animal. Chaque famille se doit, dans la mesure de ses moyens, d'acheter un animal pour la fête,  Le mouton correspond à un foyer (mari, femme et enfant(s)) quand la vache et le dromadaire s'assimilent pour les fidèles à sept foyers, d'où la tenue de ces grands marchés aux bestiaux.