Cet article date de plus de deux ans.

Guerre en Ukraine : un étudiant algérien tué, le Maroc et la Tunisie vont rapatrier leurs ressortissants

Les pays nord-africains vont affréter des vols spéciaux en faveur de leurs ressortissants, en majorité des étudiants, pris au piège du conflit en Ukraine. 

Article rédigé par franceinfo Afrique avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Des proches de Marocains actuellement en Ukraine devant le siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, le 25 février 2022. (FADEL SENNA / AFP)

Au moins 12 000 Marocains dont 8 000 étudiants résident habituellement en Ukraine. Mais 3 000 sont rentrés avant l'offensive russe en Ukraine, selon les Affaires étrangères à Rabat, notamment grâce à des vols spéciaux. Le royaume va mettre en place, mercredi 2 mars, des vols spéciaux en faveur de ses ressortissants au départ des pays voisins de l'Ukraine, à destination de Casablanca et au tarif fixe de 750 dirhams (70 euros), selon le ministère des Affaires étrangères. "En concertation avec les autorités marocaines, Royal Air Maroc mettra en place des vols spéciaux en faveur de la communauté marocaine établie en Ukraine, majoritairement composée d’étudiants. A cet effet, et en raison de la fermeture de l’espace aérien ukrainien, la Compagnie Nationale programmera des vols à des tarifs exceptionnels au départ des pays limitrophes de l'Ukraine", indique RAM dans un communiqué

Evacuations et rapatriements

L'ambassade d'Egypte, pays qui compte 6 000 ressortissants en Ukraine dont plus de la moitié sont des étudiants en majorité inscrits à Kharkiv, a affirmé sur Facebook coordonner l'évacuation de ses ressortissants vers la Roumanie et la Pologne.

La Tunisie, qui ne dispose pas d'ambassade en Ukraine, va envoyer en Pologne et en Roumanie des avions pour rapatrier ses ressortissants qui souhaitent partir, parmi les 1 700 vivant en Ukraine, dont 80% d'étudiants. "Dans le souci d'assurer le rapatriement dans les meilleures conditions, le ministère des Affaires étrangères a renforcé ses équipes dans les ambassades à Varsovie et Bucarest et dépêché des diplomates aux postes-frontières ukraino-polonais et ukraino-roumain ainsi qu'aux points de passage, afin d'apporter l'assistance nécessaire aux ressortissants tunisiens", rapporte l'agence TAP. La Libye a prévu des points de ralliement en Ukraine et des évacuations vers la Slovaquie pour une diaspora estimée à près de 3 000 personnes, selon son ambassade en Ukraine.

"Extrême prudence" demandée

L'Algérie déplore le décès, survenu le 26 février à Kharkiv, d'un ressortissant âgé de 24 ans qui aurait succombé "à une blessure par balle au niveau de la tête". L'Algérie, qui compte un millier d'étudiants en Ukraine et est liée à la Russie par des accords militaires, s'est distinguée en n'appelant pas ses ressortissants à quitter le pays. Mais elle les a exhortés à "une extrême prudence et à ne sortir de chez eux qu'en cas d'urgence".

"Nos représentations diplomatiques en Pologne et en Roumanie ont entrepris les démarches nécessaires pour faciliter l’entrée de nos ressortissants depuis l’Ukraine. En définitive, les autorités hongroises, polonaises, roumaines et moldaves ont toutes confirmé que les résidents étrangers en Ukraine peuvent se rendre dans les quatre pays sans visa mais avec un passeport en cours de validité", indique, dans un communiqué, le ministère algérien des Affaires étrangères. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.