Egypte : des momies à la langue en or pour "parler dans l'au-delà"

L'équipe qui recherchait Cléôpatre a fait une autre découverte dans le temple de Taposiris Magna, près d'Alexandrie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une photo publiée par le ministère égyptien du Tourisme et des Antiquités, le 29 janvier 2021, montre une momie de 2000 ans, avec une amulette dorée à la feuille d'or dans la bouche, découverte au temple Taposiris Magna dans l'ouest d'Alexandrie. (AFP / EGYPTIAN MINISTRY OF ANTIQUITIES)

Une mission archéologique égypto-dominicaine a découvert, près d'Alexandrie, des momies dotées d'une langue en or et datant d'environ 2000 ans, comme le souligne dans un communiqué (en anglais) le ministère égyptien des Antiquités.

Des feuilles d'or 

Si la parole est d’argent, la langue est d’or. Ce dicton revisité s’inspire d’une récente découverte archéologique  dans le temple de Taposiris, à l’ouest d’Alexandrie. Une mission sur place a mis au jour seize tombeaux taillés dans la roche qui renfermaient plusieurs momies "en mauvais état de conservation", mais avec des "amulettes enveloppées de feuilles d’or en forme de langue".

Et pourquoi l’or recouvre la langue ? Tout simplement pour "s’assurer qu’elles puissent parler dans l’au-delà", explique un communiqué du ministère égyptien des Antiquités. Une pratique répandue à l’époque grecque et romaine.

Deux momies particulières

Parmi la découverte d'importance, deux momies ont attiré l’attention des chercheurs.
La première, ornée de dorure, est à l’effigie d’Osiris, le dieu des morts. Et l'autre porte une "couronne ornée de cornes et d'un cobra à l'endroit du front"  représentant le dieu pharaonique Horus, fils d'Isis et d'Osiris. 

Par ailleurs, la mission a mis au jour un masque funéraire féminin, mais aussi un diadème en or,ou encore huit masques en marbre présentant des détails sculptés, selon Khaled Abou al-Hamd, directeur des Antiquités d'Alexandrie.

La mission dirigée par Kathleen Martinez, mène des fouilles depuis plusieurs années à l'ouest d'Alexandrie pour tenter de retrouver la tombe de la reine légendaire Cléopâtre.

Toutefois des doutes persistent dans les milieux archéologiques concernant la probabilité de retrouver cette sépulture en ces lieux faute de "preuve", à ce jour, y indiquant sa présence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.