Cet article date de plus de sept ans.

Crash en Égypte : le Quai d'Orsay privilégie la piste terroriste

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Crash en Egypte : le Quai d'Orsay privilégie la piste terroriste
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le Quai d'Orsay a demandé jeudi à ses ressortissants d'éviter la région de Charm el-Cheikh. Le point sur la situation avec France 2.

Jeudi 5 novembre, le Quai d'Orsay déconseille aux Français de se rendre dans la station de Charm el-Cheikh. La France accrédite ainsi la thèse de l'attentat après la Grande-Bretagne et les États-Unis. Certains des enquêteurs qui ont pu examiner les boîtes noires de l'avion russe qui s'est écrasé samedi 31 octobre dans le Sinaï égyptien, privilégient désormais la piste de la bombe. Selon certains médias, les services de renseignement américain auraient intercepté quelques heures avant le crash des conversations suspectes entre des membres de groupes terroristes.

La Russie demande un renforcement des contrôles

Les contrôles sont renforcés à l'aéroport de Charm el-Cheikh mais certaines compagnies ont toutefois annulé leur vol comme les compagnies britanniques. "Nous avons décidé de suspendre les vols parce que les renseignements que nous avons nous laissent penser qu'il est plus probable qu'il s'agisse d'une bombe terroriste que le contraire", a déclaré le Premier ministre britannique David Cameron.
Pour la Russie, il n'y a toujours aucune certitude confirmant un attentat. Pourtant, le pays a demandé jeudi le renforcement des contrôles dans les aéroports.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.