Cet article date de plus de sept ans.

Charm el-Cheikh : l'Egypte fait partir les vols de rapatriement britanniques au compte-gouttes

Alors qu'Easyjet prévoyait d'opérer 10 vols entre la station balnéaire égyptienne et Londres, 8 ont été annulés. Après le crash d'un avion russe dans le Sinaï, 20 000 touristes britanniques attendent leur rapatriement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des touristes en attente d'embarquement à Charm el-Cheikh (Egypte), où les autorités ont suspendu l'arrivée  des vols des compagnies britanniques, vendredi 6 novembre. (MOHAMED EL-SHAHED / AFP)

Les autorités égyptiennes ont suspendu l'arrivée à Charm el-Cheikh des vols des compagnies britanniques censées rapatrier les touristes du Royaume-Uni. C'est ce qu'affirme EasyJet, vendredi 6 novembre, alors que la compagnie aérienne avait prévu de faire atterrir dix avions à l'aéroport de la station balnéaire.

Londres avait suspendu, mercredi, tous les vols de compagnies britanniques au départ de Charm el-Cheikh, quatre jours après le crash d'un avion russe dans le Sinaï. Jeudi soir, le gouvernement britannique a annoncé qu'il autorisait les compagnies aériennes à rapatrier les ressortissants à partir de vendredi, alors que 20 000 touristes britanniques sont toujours à Charm el-Cheikh.

"Nous travaillons sur un plan d'urgence" 

Seuls deux vols EasyJet vont partir vendredi, le vol EZY9398 et le vol EZY9854, qui auraient initialement dû opérer mercredi 4 novembre, avec à leur bord 339 passagers. Les huit autres vols prévus vendredi par la compagnie low cost britannique, deux vols réguliers et six vols supplémentaires affrétés spécialement pour le rapatriement, ont été annulés.

"Nous travaillons avec le gouvernement britannique au plus haut niveau pour trouver une solution. Dans le même temps, nous travaillons aussi sur un plan d'urgence qui nous permette d'opérer dès que nous avons la permission de voler", explique EasyJet dans son communiqué.

Seulement huit vols de rapatriement maintenus

Les autorités égyptiennes ont choisi de n'autoriser que 8 des 29 vols prévus vendredi pour rapatrier les touristes britanniques à cause d'une décision des compagnies aériennes concernant les bagages, a expliqué le ministère de l'Aviation civile.

"Les compagnies aériennes britanniques ont choisi de n'autoriser les passagers à prendre que leurs bagages à main, [mais] les aires de stockage de l'aéroport ne permettent pas d'accueillir plus de 120 tonnes de bagages, précise-t-il dans un communiqué. Cet important volume de bagages [restés en souffrance] affecterait le bon écoulement du trafic aérien national et international." Ces bagages doivent être acheminés séparément, dans d'autres avions.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crash dans le Sinaï

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.