Le franc CFA sera remplacé par l'"Eco", annonce le président ivoirien Alassane Ouattara à l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron

L'Union économique ouest-africaine (Uemoa) et la France ont conclu un accord en vue d'une réforme du franc CFA. 

Le président français Emmanuel Macron avant son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, à Abidjan, samedi 21 décembre 2019. 
Le président français Emmanuel Macron avant son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, à Abidjan, samedi 21 décembre 2019.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Le franc CFA a été un outil essentiel", mais "nous devons entreprendre des réformes encore plus ambitieuses afin de consolider notre dynamique de croissance, préserver le pouvoir d'achat de nos populations", a dit le président ivoirien, samedi 21 décembre. A Abidjan, en présence du président français Emmanuel Macron, Alassane Ouattara a fait cette annonce lors d'une conférence de presse commune avec son homologue.

En vertu de l'accord conclu entre l'Union économique ouest-africaine (Uemoa) et la France en vue d'une réforme du franc CFA, ce dernier deviendra l'"Eco" et conservera une parité fixe avec l'euro, a précisé le président ivoirien."Cette monnaie verra le jour en 2020. Je m'en félicite", a ajouté Emmanuel Macron, prenant la parole à son tour. 

L'Uemoa regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. 

Création de la Banque centrale de l'Afrique de l'Ouest 

La Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a appelé samedi ses membres "à poursuivre les efforts" pour permettre la création de cette monnaie à l'horizon 2020. La Cédéao "exhorte les Etats-membres à poursuivre les efforts visant le respect des critères de convergence" requis pour la mise en œuvre de la monnaie commune, a déclaré Jean-Claude Kassi Brou, président de la Commission de la Cédéao à la clôture d'un sommet extraordinaire des chefs d'Etats à Abuja.

Les critères clés de convergence sont de rester en dessous de 3% du Produit intérieur brut de déficit, de 10% d'inflation, avec une dette inférieure à 70% du PIB.

Tout en se félicitant des "progrès enregistrés", la conférence a demandé au comité ministériel en charge du dossier d'"accélérer" ses efforts en vue de "la création de l'union monétaire de la Cédéao en 2020".

Les chefs d'Etat des 15 pays de la région ont par ailleurs adopté le symbole de l'Eco, "EC", ainsi que le nom de la future banque centrale de la Cédéao, la "Banque centrale de l'Afrique de l'Ouest".