LA PHOTO. Ethiopie : le sel, unique ressource des Afars depuis le VIe siècle

Les Afars d'Ethiopie sont spécialisés dans le commerce du sel depuis le Moyen Age. Depuis rien n'a changé: ni les outils rudimentaires qu'ils utilisent, ni le transport à dos de dromadaire des larges blocs de sel extraits des salines naturelles de la dépression du Danakil. Laquelle est située à l'extrémité de la plaque tectonique de l'Arabie, qui se détache progressivement du continent africain.

C\'est aussi le cœur de la région éponyme -Afar-, située au nord-est du pays à environ 100 mètres au-dessous du niveau de la mer. Considéré comme l\'un des endroits les plus hostiles de la planète, c\'est aussi l\'un des plus chauds. Son sel est transporté par des caravanes de dromadaires vers les hauts plateaux éthiopiens, plus peuplés.
C'est aussi le cœur de la région éponyme -Afar-, située au nord-est du pays à environ 100 mètres au-dessous du niveau de la mer. Considéré comme l'un des endroits les plus hostiles de la planète, c'est aussi l'un des plus chauds. Son sel est transporté par des caravanes de dromadaires vers les hauts plateaux éthiopiens, plus peuplés. (ZACHARIAS ABUBEKER / AFP)
En Ethiopie, le désert de Danakil est la patrie du peuple des Afars C'est aussi le cœur de la région éponyme -Afar-, située au nord-est du pays à environ 100 mètres au-dessous du niveau de la mer. Considéré comme l'un des endroits les plus hostiles de la planète, c'est aussi l'un des plus chauds. Son sel est transporté par des caravanes de dromadaires vers les hauts plateaux éthiopiens, plus peuplés.