Chine-Afrique : le président Xi Jinping promet un vaccin chinois pour le continent

"Les pays africains seront parmi les premiers bénéficiaires d’un vaccin fabriqué en Chine", a lancé Xi Jinping lors d'un sommet Chine-Afrique qui s'est tenu le 17 juin 2020 en visioconférence. Pékin va également annuler une partie de leur dette.

Le président chinois Xi Jinping lors du sommet Chine-Afrique qui s\'est tenu en visionconférence. Un sommet consacré à la lutte contre la pandémie et à la résilience des économies africaines. Photo prise à Pékin le 17 juin 2020.
Le président chinois Xi Jinping lors du sommet Chine-Afrique qui s'est tenu en visionconférence. Un sommet consacré à la lutte contre la pandémie et à la résilience des économies africaines. Photo prise à Pékin le 17 juin 2020. (Huang Jingwen / XINHUA / Xinhua via AFP)

Alors que les Etats-Unis de Trump lâchent l’OMS, et d'une certaine manière l’Afrique, la Chine resserre ses liens sanitaires et économiques avec le continent. Elle travaillera avec l'ONU et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour aider les pays africains à répondre au Covid-19, a affirmé le président Xi Jinping.

Constatant que l’épidémie ne faiblit pas sur le continent et risque de reprendre en Chine, l'Afrique du Sud, qui exerce la présidence tournante de l'Union africaine (UA), et le Sénégal, qui copréside le Forum sur la coopération sino-africaine, ont pris l’initiative avec Pékin de convoquer ce sommet extraordinaire. Un sommet auquel ont pris part le secrétaire général des Nations Unies et le directeur général de l'OMS.

Aider l'Afrique à combattre l'épidémie

"Les pays africains seront parmi les premiers à bénéficier d'un vaccin fabriqué en Chine", a affirmé Xi Jinping lors de ce sommet extraordinaire en visioconférence, consacré à la solidarité face au Covid-19. "La Chine travaillera avec l'ONU, l'OMS et d'autres partenaires pour aider l'Afrique à répondre au Covid-19, et le fera d'une manière qui respecte la volonté de l'Afrique", a déclaré le président chinois.

Il a souligné "l’importance de combattre ensemble le virus, et la nécessité de bâtir conjointement une communauté de santé et de destin Chine-Afrique."

Alors que l'épidémie de Covid-19 n'a pas encore atteint son pic sur le continent, et que plusieurs Etats risquent d'être débordés, Xi Jinping a déclaré que les pays africains seront parmi les premiers à bénéficier d'un vaccin fabriqué en Chine. Pékin va également continuer à construire des hôpitaux sur tout le continent. Il construira également le siège du Centre africain de contrôle des maladies dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba.

Soutenir l’OMS et l’ONU contre les attaques américaines

"Face aux obstacles créés par des politiciens occidentaux dans la lutte internationale contre l’épidémie" (comprendre l’administration Trump), Xi Jinping a souligné que la Chine allait travailler avec l’Afrique pour sauvegarder le système de gouvernance mondiale avec l’ONU comme centre. Il s'agit aussi de soutenir l’OMS pour qu’elle puisse contribuer davantage à la lutte contre la pandémie et lutter contre la discrimination raciale et les préjugés idéologiques.

Dans le même temps, la Chine affirme vouloir soutenir la résilience des économies africaines. Elle va "annuler les prêts sans intérêt accordés aux pays africains qui doivent arriver à échéance d'ici la fin de 2020". Une annonce qui ne précise toutefois pas le périmètre exact de cette annulation de dettes.

Les nations africaines les plus touchées par la pandémie se verront également accorder "des prêts commerciaux garantis" et "une prolongation de la période de suspension de la dette". Ce faisant, la diplomatie chinoise marque de nouveaux points. Et met habilement l’Afrique de son côté après les attaques de Trump contre l’OMS et le multilatéralisme.