Bboxx EDF Togo et SunCulture veulent améliorer l’agriculture grâce à des pompes à eau solaires

En 2020, Bboxx et EDF, forts du succès de leur coopération engagée en 2018 au Togo, élargissent leurs activités avec la commercialisation de pompes à eau solaires au Togo.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un agriculteur près de  Lome, la capitale du Togo.  (AFRICA GODONG / ROBERT HARDING VIA AFP)

En Afrique, EDF s'est lancée depuis fin 2016 sur le marché de la production d’électricité autonome, indépendante des infrastructures centralisées comme les centrales au fioul ou au charbon. Le groupe a pour cela déployé des kits solaires "off-grid" (hors réseau électrique). En 2018, EDF s’est associée avec l’entreprise Bboxx, experte dans l’installation de kits solaires autonomes. En 2020, un nouveau cap est franchi. Grâce au partenariat avec la start-up kényane SunCulture, spécialisée dans la fourniture de système d’irrigation solaire, la coentreprise Bboxx EDF Togo va pouvoir ainsi fournir des pompes à eau solaires à des milliers d’agriculteurs togolais.

Cizo, un projet d'électrification rurale d’envergure

Au Togo, dans de nombreuses zones rurales, les habitants n'ont toujours pas accès à l'électricité. Pour y remédier, le gouvernement togolais a entrepris en 2017 un ambitieux plan d'électrification, en partenariat avec le secteur privé. Ce projet intitulé Cizo (un mot qui veut dire "allumer" en guin, une langue du sud du Togo) a pour but d’apporter de l’électricité à 2 millions d’habitants d’ici à 2022, à travers le déploiement de 300 000 systèmes solaires sur tout le territoire. Et d'atteindre 100% de couverture d'ici à 2030.

Un technicien nettoie les panneaux solaires mis en place par Bboxx et EDF dans le village de Sikpe Afidegnon au Togo, le 16 mai 2019.



 (REUTERS / NOEL KOKOU)

L’entreprise Bboxx, un fournisseur d’énergie de nouvelle génération spécialisé dans les kits solaires individuels, a été associée au programme gouvernemental. Ses kits domestiques permettent d’éclairer et d’alimenter un ensemble d’appareils domestiques de basse consommation (télévision, radio, ventilateur, chargeur de téléphone portable...).

En 2018, EDF est devenue coactionnaire de Bboxx en prenant une participation de 50%, apportant son expertise technique, notamment pour améliorer la performance des batteries. L’association des deux entreprises (Bboxx EDF Togo) permet ainsi d’accélérer le déploiement du plan d’électrification.

En décembre 2020, un cap est franchi car les deux partenaires veulent élargir l’accès à l’énergie à une partie encore plus importante de la population, en s’orientant vers l’agriculture durable. Mansoor Hamayun, PDG et cofondateur de Bboxx, déclare : "Cela va permettre (aux agriculteurs) d'améliorer la productivité, les revenus de leurs ménages et leur qualité de vie, tout en favorisant le développement économique à grande échelle."

Pompes à eau solaires

La joint-venture Bboxx EDF Togo s’associe alors avec SunCulture, une start-up filiale d’EDF au Kenya, qui fournit des pompes à eau solaires destinées à l’irrigation. L’entreprise a levé début décembre 14 millions de dollars pour étendre ses activités vers l’Afrique de l’Ouest. Cela "offrira de nouvelles opportunités de développement économique pour les agriculteurs en multipliant jusqu’à cinq fois les rendements de leurs cultures et en supprimant la nécessité de parcourir de longues distances pour ramener de l’eau. Les kits d’irrigation permettront aux agriculteurs de récolter même pendant la saison sèche et de diversifier leurs activités avec des cultures à plus forte valeur. Cela créera également des opportunités d’irrigation supplémentaires en augmentant la surface cultivée", précise le groupe.

La fourniture des pompes à eau solaires à 5 000 agriculteurs est subventionnée à hauteur de 50% sur fonds propres par l’Etat du Togo. Cette subvention s’accompagne d’une exonération des droits d’importation et de la TVA sur les systèmes d’irrigation, ce qui rend le produit plus abordable pour les agriculteurs, notamment les petits exploitants agricoles.

Cette initiative s’inspire du "chèque solaire Cizo", une subvention lancée en 2019 par le gouvernement togolais, qui a permis d’élargir l’accès à l’énergie solaire dans le but de lutter contre la précarité énergétique.

Un champ équipé d'une pompe à eau solaire SunCulture.


 (SUNCULTURE)

Samir Ibrahim, PDG et co-fondateur de SunCulture, ajoute : "Nous connaissons une crise alimentaire mondiale, et ce programme de subventions est un parfait exemple de la manière dont des modes de financement novateurs peuvent jouer un rôle majeur dans la lutte contre l’insécurité alimentaire en Afrique. Ce partenariat jouera un rôle de catalyseur en matière de promotion de l’agriculture hors saison et à plus forte valeur dans l’ensemble du territoire togolais."

"Nous sommes très fiers, avec notre partenaire Bboxx, et grâce à la volonté politique des autorités togolaises de mettre en avant le savoir-faire en matière d’irrigation solaire de SunCulture, et notre expérience dans les solutions d’électrification off-grid en Afrique de l’Ouest", déclare pour sa part Xavier Rouland, directeur du département hors réseau d’EDF. 

Ces initiatives surviennent alors que l’épidémie de Covid-19 risque de faire reculer l'accès à l'électricité en Afrique en 2020, pour la première fois depuis des années, estime l'Agence internationale de l'énergie. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.