Deux journalistes suédois condamnés à 11 ans de prison en Ethiopie

Ils sont reconnus coupables de "soutien au terrorisme" et d'entrée illégale dans le pays. Les reporters avaient défendu le droit à l'information pendant leur procès. 

Martin Schibbye (au fond, à droite) parle à son avocat au tribunal d\'Addis-Abeba en Ethiopie le 1er novembre 2011.
Martin Schibbye (au fond, à droite) parle à son avocat au tribunal d'Addis-Abeba en Ethiopie le 1er novembre 2011. (JENNY VAUGHAN / AFP)

Reconnus coupables de "soutien au terrorisme" et d'entrée illégale en Ethiopie, deux journalistes suédois ont été condamnés, mardi 27 décembre, à 11 ans de prison par un tribunal d'Addis-Abeba en Ethiopie. Le reporter Martin Schibbye et le photographe Johan Persson ont été capturés fin juin au cours d'une opération de l'armée dans la province éthiopienne de l'Ogaden. Ils y étaient entrés depuis la Somalie avec un groupe de combattants du Front national de libération de l'Ogaden (FNLO), une organisation séparatiste considérée comme terroriste par le gouvernement éthiopien.

Début novembre, la justice avait acquitté les deux reporters des charges de terrorisme mais maintenu ses accusations de soutien au FNLO et d'entrée illégale sur le territoire éthiopien. Au cours de leur procès, les journalistes ont défendu le droit à l'information. "En tant que journaliste, mon devoir est de rencontrer des gens, de poser des questions et de trouver des informations", a expliqué Martin Schibbye à la cour, comme le rapporte RFI. En vain : pour le juge, "la peine doit être une condamnation à 11 ans de prison et nous pensons que la peine est appropriée".