Paulo Coelho offre ses livres à des écoles et des bibliothèques en Afrique

L’écrivain brésilien mondialement connu a lancé, fin mai 2019, une initiative pour distribuer ses propres romans dans des pays africains.

Un roman de Paolo Coehlo traduit en langue perse dans une librairie de Téhéran en Iran.
Un roman de Paolo Coehlo traduit en langue perse dans une librairie de Téhéran en Iran. (MORTEZA NIKOUBAZL / X01474)

Très actif sur les réseaux sociaux, l'auteur de l'Alchimiste, Paulo Coelho, s’est adressé directement à son public pour demander de l’aide. "Je recherche des volontaires pour distribuer mes livres dans les pays africains, surtout en zone rurale", peut-on lire dans son message posté sur Twitter et Facebook, où il compte plus de 40 millions d’abonnés.

Les livres en partage

Cette nouvelle opération avec le mot-dièse #BooksForAfrica (des livres pour l’Afrique) concerne des livres papiers qu’il voudrait mettre à disposition dans des bibliothèques et des établissements scolaires en Afrique subsaharienne. Ce n’est pas la première fois que l’auteur brésilien fait don de ses ouvrages à des pays africains. Paulo Coehlo a déjà mis gratuitement en ligne ses romans, en collaborant avec l’organisation Worlreaders, qui veut favoriser la lecture dans les pays en développement grâce au numérique

Un homme connecté

L’écrivain brésilien, qui a vendu près de 170 millions de livres dans une soixantaine de langues, réside à Genève en Suisse. A 70 ans, il reste en permanence connecté à ses lecteurs, partout dans le monde. Paulo Coehlo les consulte régulièrement sur différents sujets. Son dernier appel à la distribution de livres en Afrique a eu un fort retentissement. Près de 1300 personnes se sont portées volontaires et des ONG seraient mises à contribution pour ce nouveau projet, comme il l'explique sur les réseaux sociaux. Selon le site ActuLitté, près de 300 000 exemplaires seront expédiés dans plusieurs pays. Il s’agit de titres dont Paulo Coelho détient les droits de traduction. L'auteur a promis de donner tous les détails de cette opération sur son compte Twitter.