Ouganda : les sauterelles, mets délicieux et lucratif

Publié Mis à jour
Ouganda : les sauterelles, mets délicieux et lucratif
Article rédigé par
N. Bertrand, J. Barrère, S. Barral - France 2
France Télévisions

Dans le pays, de nombreux chasseurs de sauterelles travaillent nuit et jour pour attraper un maximum d'insectes. Elles sont revendues sur le marché avant d'être grillées et dégustées.

À chaque grand carrefour de la capitale, des vendeurs proposent des sauterelles aux passants, qui se les arrachent. Dans des paniers, à même le sol ou encore directement dans des casseroles, ces insectes n’ont rien de repoussant. "Ça a un peu le goût de la viande, ou bien du poulet", explique une passante. La plupart de ces petites friandises viennent de Masaka, dans le centre de l’Ouganda. Certains hommes sont chasseurs de sauterelles. Tous les jours, ils installent quelques barils alignés, avec sur les dessus des plaques de taule ondulée, un piège savamment mis en place. "On doit l’installer chaque jour et le défaire tous les matins. C’est comme cela qu’on récupère ce qu’il contient", explique Ibrahim Katongole, chasseur de sauterelles.

La lumière comme appât 

Lorsque la nuit tombe, il ne reste plus qu’à allumer des ampoules suralimentées qui crachent leur lumière aveuglante et se reflète sur la taule. Ce piège lumineux attire toutes les sauterelles à la ronde. "Celles qui passent dans le ciel tombent contre les plaques de taule, et glissent dans le baril. On attend jusqu’au petit matin pour en récupérer un maximum", précise-t-il. Une fois vendues sur le marché à un prix fluctuant, elles sont préparées par des centaines de petites mains qui retirent les ailes, les pattes et la queue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.