Le chanteur américain Wyclef Jean dédie une chanson à la révolution au Soudan

Pendant que les Soudanais attendent la transition vers un régime civil, leurs slogans font écho au-delà des frontières du pays.

Le chanteur Wyclef Jean lors d\'un concert à Hollywood en mai 2019
Le chanteur Wyclef Jean lors d'un concert à Hollywood en mai 2019 (TOMMASO BODDI / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)


Wyclef Jean, ex-membre du groupe The Fugees, a composé une chanson à la gloire des jeunes qui mènent la révolution au Soudan. Son single Nubian Queen (les reines de Nubie) salue avant tout le courage des femmes soudanaises.

Un artiste engagé

"La musique sera toujours le meilleur moyen que je connaisse pour m'exprimer, alors j'ai écrit cette chanson pour le Soudan." C’est avec ses mots que Wyclef Jean annonce, le 30 juin 2019, la sortie d’un nouveau titre que personne n’attendait. Ce jour-là, des dizaines de milliers de Soudanais défilaient dans le pays pour dénoncer la répression militaire et réclamer la démocratie. Le chanteur, né à Haïti, s’engage ainsi à relayer la voix des jeunes en quête de liberté.

Reines de la "Saoura"

La chanson intitulée Nubian queens est un hommage aux Soudanaises, qui sont en première ligne des manifestations qui ont fait tomber Omar el-Béchir. Le chanteur américano-haïtien, qui revendique haut et fort ses origines africaines, reprend dans sa chanson les slogans de la Saoura (révolution en arabe) scandés par celles que l’on appelle "Kandakas", à l'instar des reines de la Nubie antique. Wyclef Jean, suivi par des millions de personnes sur les réseaux sociaux, appelle tous ses fans à soutenir la cause des Soudanais en quête de démocratie.

Maintenant que les graines de l’espoir ont été semées, aucun roc ne pourra entraver le chemin. Maintenant que la Nubie a parlé, le royaume de Koush est de nouveau làWyclef Jean, chanteur américainChanson "Nubian Queens" dédiée au Soudan

L’ancien royaume de Koush (ou Kouch) s’étendait au sud de l’Egypte et s'appelait la Nubie, région devenue aujourd'hui le Soudan. Ce pays connaît depuis pluieurs mois une importante crise politique qui s'est soldée par la chute d'Omar el-Béchir, remplacé actuellement par un régime militaire.