L’Afrique de Pascal Maitre exposée à la Grande arche de La Défense

Jusqu’au 11 octobre 2018, la Grande arche du photojournalisme présente «Seulement humains», une exposition de 150 photos de Pascal Maitre.

Comme l’explique le photographe dans un entretien à RFI, il a choisi d’intituler cette rétrospective ainsi, car «les choses se font grâce aux personnes qui vous laissent travailler, grâce aux personnes qui vous aident, grâce aux fixeurs, grâce aussi à vos employeurs qui sont vos journaux. Donc, tout cela n’est qu’un rapport humain. Pour cela, j’avais envie d’appeler l’exposition Seulement humains, mais aussi parce que l’humain a quand même cette force extraordinaire de pouvoir être plus fort que le reste.»
 
Dix zones géographiques, dont six consacrées à l’Afrique, structurent l’exposition. Car si Pascal Maitre sillonne la planète depuis quarante ans et a réalisé des centaines de reportages, l’Afrique reste son continent d’adoption, son terrain de prédilection.
 
Pascal Maitre a suivi de nombreux conflits. Pourtant, il ne se considère pas comme un reporter de guerre, mais plutôt comme un storyteller, précise le journaliste Pierre Delannoy qui a travaillé plusieurs fois avec lui: «Pascal Maitre pourrait se la jouer artiste, sa maîtrise de la lumière et son ‘’œil’’ sont uniques, il peut théoriser pendant des heures sur les différentes nuances de rouge. Mais il est avant tout un pédagogue, un ‘’montreur d’histoires’’. Ses images parlent. Expliquent. Bousculent. Donnent.»
 
Le photographe est né en 1955 et a commencé sa carrière de photojournaliste à 24 ans, dans le groupe Jeune Afrique. En 1984, il rejoint l’agence Gamma et en 1989, cofonde l’agence Odyssey Images. Il est actuellement représenté par l’agence Cosmos.
 
Il collabore à de nombreuses publications internationales: Géo, Paris Match, Le Figaro Magazine, L’Express, ELLE en France et Stern en Allemagne ou encore le National Geographic aux Etats-Unis.
 
Plusieurs livres et de nombreuses expositions lui ont été consacrés. Il a remporté des prix prestigieux comme le World Press Photo et le Visa d’or d’honneur.

17
Pascal Maitre / Cosmos
27
Pascal Maitre/Cosmos
37
Pascal Maitre/Cosmos
47
Pascal Maitre/Cosmos
57
Pascal Maitre/Cosmos
67
Pascal Maitre/Cosmos
77
Pascal Maitre/Cosmos