Afro Funk, une Afrique loin des clichés misérabilistes

Le collectif Art Keller, association de la Galerie Art-Z spécialisée dans l’art africain et de la Galerie des Photographes à Paris, présente jusqu'au 25 mai 2019 l'exposition Afro Funk. Y sont présentées les œuvres de Francklin Mbungu, Evans Mbugua, King Massassy et Malick Sidibé.

                                                 .

14
Francklin Mbungu est un artiste autodidacte de la scène contemporaine congolaise. Ses collages racontent le quotidien, la vie, la fête….  Francklin Mbungu
24
Le travail de l'artiste kényan Evans Mbugua est interdisciplinaire. Il puise son inspiration dans différentes sources : alphabets africains, design d'emballages, tissus africains. Ces portraits résolument "pop", influencés par musique, respirent la joie de vivre et le plaisir. Evans Mbugua
34
L'artiste autodidacte ivoirien Fototala King Massassy, qui vit aujourd'hui au Mali, a plusieurs cordes à son arc. D'abord musicien de rap, puis comédien, il est aujourd'hui photographe. "J’aime beaucoup faire les photos en noir et blanc, parce que j’estime que c’est ce qui permet d’aller vers l’essentiel, c’est-à-dire l’esthétique, le graphique. Avec le noir et blanc, on va vers l’âme du sujet, l’âme des gens", expliquait-il aux Rencontres de Bamako en 2017.  Fototala King Massassy
44
Le photographe malien Malick Sidibé (1936-2016) s'est fait connaître du monde entier grâce à ses clichés sur les nuits de Bamako dans les années 1960-1970 et ses portraits réalisés dans son studio de Bagadadji, à Bamako. Surnommé "l’œil de Bamako", il a su capter la joie de vivre de cette jeunesse avide de liberté après l'indépendance du pays. Il est le premier photographe africain à recevoir le prix Hasselblad en 2003 puis le Lion d’or en 2007. Malick Sidibé