En Côte d’Ivoire, l’or va-t-il manger le cacao?

Le taux élevé de l’or sur le marché et la découverte de gisements aurifères en Côte d’Ivoire attirent les investisseurs étrangers mais aussi les orpailleurs clandestins.

Conséquence, des fermes à cacao sont transformées en mines d’or. Une évolution renforcée par le fait que le métal jaune permet d’obtenir de l’argent liquide très rapidement.

Une frénésie spéculative qui risque de mettre en danger la production de cacao.

Le photographe Luc Gnago nous fait découvrir, à Bouaflé dans l'ouest du pays, l’une de ces fermes nouvellement converties à la fièvre de l’or. 
110
REUTERS/Luc Gnago
210
REUTERS/Luc Gnago
310
REUTERS/Luc Gnago
410
REUTERS/Luc Gnago
510
REUTERS/Luc Gnago
610
REUTERS/Luc Gnago
710
REUTERS/Luc Gnago
810
REUTERS/Luc Gnago
910
REUTERS/Luc Gnago
1010
REUTERS/Luc Gnago