Côte d'Ivoire : le parti de Ouattara frôle la majorité absolue à l'Assemblée

La coalition autour du parti au pouvoir était assurée de remporter le scrutin, boycotté par le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, vote à Cocody (Cote-d\'Ivoire) lors des élections législatives du 11 décembre 2011.
Le président ivoirien, Alassane Ouattara, vote à Cocody (Cote-d'Ivoire) lors des élections législatives du 11 décembre 2011. (LUC GNAGO / AFP)

Comme prévu, la victoire est large. Selon la télévision publique, qui l'annonce mardi 13 décembre, le parti du président ivoirien, Alassane Ouattara, frôle la majorité absolue aux élections législatives du 11 décembre. Cette estimation concerne des résultats partiels portant sur 228 des 255 sièges à pourvoir à l'Assemblée, dont la composition définitive devrait être connue d'ici à la fin de la semaine.

Selon ces résultats, le Rassemblement des républicains (RDR) d'Alassane Ouattara remporte 123 sièges, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) 93 et les indépendants 12 sièges. La coalition RDR-PDCI au pouvoir était assurée de remporter le scrutin, boycotté par le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo.

C'est le premier scrutin organisé depuis la présidentielle de novembre 2010 et les premières législatives depuis 2000. Sans crier victoire, le secrétaire général du RDR a affiché sa confiance, affirmant à l'AFP que son parti était "une force politique incontournable" à l'issue du vote.