Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Des chrétiens de Bangui se réfugient autour d'une église pour fuir le chaos

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
AFP / EVN
Article rédigé par
France Télévisions

Les soldats français, au lendemain d'une nouvelle journée sanglante à Bangui, ont lancé jeudi une opération de sécurisation dans deux quartiers. Les habitants sont paniqués.

La panique est visible dans les rues de Bangui, la capitale centrafricaine, jeudi 26 décembre : des habitants chrétiens fuient les tirs dans leurs quartiers pour se réfugier dans et autour de la paroisse Saint-Sauveur. Selon le curé de la paroisse, "la situation est inquiétante depuis 48 heures, la population qui s'est déplacée vit dans une situation très précaire".

Les habitants parlent de tirs des soldats de la Misca, la force africaine en Centrafrique. La rumeur courait depuis hier que ces soldats viendraient les tuer "maison par maison". Un homme parle de panique générale : "On a été traumatisé toute la nuit, ce sont des armes lourdes qui ont tonné hier", dit-il.

Les soldats français de l'opération Sangaris, au lendemain d'une nouvelle journée sanglante à Bangui, ont lancé jeudi une opération de sécurisation dans les quartiers de Gobongo, proche de l'aéroport dans le nord de Bangui, et à Pabongo, un quartier au sud de la ville, d'où l'archevêque et l'imam de Bangui ont demandé l'envoi "de toute urgence" de Casques bleus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.