Cet article date de plus de six ans.

Le corps de la journaliste tuée en Centrafrique a été rapatrié

Le président de la République s'est recueilli auprès de la dépouille de Camille Lepage.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le cercueil de la journaliste Camille Lepage, le 15 mai 2014 à Bangui (Centrafrique). (PACOME PABAMDJI / AFP)

Le corps de la journaliste française Camille Lepage, tuée lors d'un reportage en Centrafrique, a été rapatrié vendredi 16 mai. Le président François Hollande s'est recueilli devant sa dépouille pendant une demi-heure à l'Institut médico-légal de Paris, où le corps doit être autopsié.

Agée de 26 ans, cette photographe indépendante a été tuée dans une embuscade dans la région de Bouar (ouest), près du Cameroun et du Tchad, l'une des régions les plus touchées par les affrontements entre groupes armés qui font rage en Centrafrique. Sa mort a été annoncée mardi par l'Elysée.

Une cérémonie à Angers lundi 19 mai

Un dernier hommage sera rendu à Camille Lepage par ses proches, les organisations de journalistes et l'ensemble de leur communauté professionnelle lundi à 12 heures à Angers (Maine-et-Loire), ville d'où elle était originaire, promenade du Bout du Monde, près du château.

"Lors de cette cérémonie, la famille, les proches et les amis de notre consoeur évoqueront sa mémoire une dernière fois", a indiqué le Syndicat National des Journalistes (SNJ). Quelques-unes de ses photos seront exposées pour l'occasion.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.