Elections en Centrafrique: un pays déchiré raconté en BD

Les Centrafricains ont voté en masse et avec ferveur le 30 décembre 2015 afin d'élire un président et des députés censés les sortir de trois ans de guerre civile à relents confessionnels, qui ont entraîné leur pays très pauvre dans une crise sans précédent. Chaque électeur rêve de paix et d'un «bon président». «Tempête sur Bangui» raconte le chaos passé ... qui a laissé des ferments de violence.

Dans son album, paru en octobre 2015 (La Boîte à Bulles), le Centrafricain Didier Kassaï, 41 ans, relate sans détour, mais avec le recul qui sied à l'artiste, la violente prise du pouvoir de son pays, en 2013, par les rebelles de la Séléka à dominante musulmane et, en particulier, leur installation brutale et sanguinaire dans la capitale, Bangui. Le président François Bozizé est alors chassé et remplacé par le chef de la Séléka Michel Djotodia. Aucun de ces deux anciens présidents n'était candidat au scrutin du 30 décembre. C'est dire si chacun espère un vrai renouveau politique et la relance d'une industrie créatrice d'emplois. Mais la route risque d'être longue et l'apaisement fragile. En huit planches tirées de «Tempête sur Bangui», le lecteur se fera une idée de l'étendue des plaies à cicatriser.
18
Didier Kassaï / La Boîte à Bulles
28
Didier Kassaï / La Boîte à Bulles
38
Didier Kassaï / La Boîte à Bulles
48
Didier Kassaï / La Boîte à Bulles
58
Didier Kassaï / La Boîte à Bulles
68
Didier Kassaï / La Boîte à Bulles
78
Didier Kassaï / La Boîte à Bulles
88
Didier Kassaï / La Boîte à Bulles