Des soldats français accusés de viol en Centrafrique

Les faits se seraient produits début 2014 à proximité de l'aéroport de Bangui où s'entassaient des milliers de réfugiés que protégeaient les militaires.

France 3

Des soldats français sont soupçonnés d'abus sexuels sur des enfants en Centrafrique. C'est le journal anglais The Guardian qui révèle l'affaire. Un rapport confidentiel de l'Onu affirme qu'ils auraient commis ces faits près de l'aéroport de Bangui, la capitale du pays, début 2014. Ces exactions auraient eu lieu en échange de nourriture ou d'argent. "Les enfants étaient affamés, ils s'approchaient des soldats. Ils suppliaient pour avoir de la nourriture. Les militaires disaient : tu auras à manger contre du sexe. Il s'agissait en très grande majorité de soldats français. Les enfants ont identifié 16 violeurs", explique Paula Donovan, représentante de l'ONG "Aids free world".

Sanctions exemplaires à venir

En France, une enquête a été ouverte dès juillet 2014. Le ministère de la Défense promet de faire toute la vérité sur les faits. Dans un communiqué, il parle de l'"extrême gravité des faits allégués". S'ils s'avéraient vrais, les sanctions seraient très sévères.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un casque bleu de l\'Onuci, l\'Opération des Nations unies en Côte d\'Ivoire, en patrouille à Abidjan, en Côte d\'Ivoire, le 14 avril 2011.
Un casque bleu de l'Onuci, l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire, en patrouille à Abidjan, en Côte d'Ivoire, le 14 avril 2011. (SIA KAMBOU / AFP)