Cet article date de plus de neuf ans.

DIRECT. Ex-otages du Cameroun : la conférence de presse de la famille

La famille Moulin-Fournier réagit à la libération des otages du Cameroun.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Capture d'écran d'une vidéo des otages français enlevés au Cameroun, le 18 mars 2013.  (FRANCETV INFO / FRANCE 2)

Les sept otages français retenus depuis le mois de février au Nigéria sont libres et en bonne santé. Ils sont sains et sauf à l'ambassade de France au Cameroun. 

Enlevés il y a deux mois et deux jours pendant leur vacances au nord du Cameroun, Tanguy Moulin-Fournier, sa femme, ses quatres enfants et son frère avaient été emmenés au Nigéria. L'enlèvement était revendiqué par la secte Boko-haram,qui demandait la libération des membres de leur groupes prisonnier au Cameroun et au Nigéria.

Les ravisseurs avaient rendu public deux vidéos montrant les otages pour exprimer leurs revendications. La famille des otages avait tenue a resté discrète depuis l'enlévement, ne s'exprimant pas dans les médias. Maintenant que les otages sont libres, un frêre de Tanguy Moulin-Fournier et le frêre d'Albane, son épouse, s'expriment devant les journalistes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Otages français du Cameroun

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.